Hommage à Oscar NIEMEYER

archi-concept-international-oscar-niemeyerOscar NIEMEYER, architecte brésilien nous a quitté le 05 Décembre 2012.

 

 

Repose toi en paix, patriarche

Oscar Ribeiro de Almeida de Niemeyer Soares (né le 15 décembre 1907) à Rio de Janeiro, où il est mort le 5 décembre 2012, dix jours avant ses 105 ans) est un architecte et un designer brésilien. Il est un des plus célèbres architectes brésiliens. Son oeuvre, qui s’inscrit étroitement dans le mouvement du style international, tient une place
majeure dans l’histoire de l’architecture moderne.
Il est surtout connu pour la construction de Brasilia au Brésil avec l’urbaniste Lucio Costa, inaugurée en 1960.
Exilé en Europe au milieu des années 1960, il a notamment construit le siège du Parti communiste français, l’ancien siège du journal L’Humanité et la Maison de la culture du Havre.

archi-concept-international-oscar-niemeyer2
Il a reçu le prix Pritzker en 1988 et a été fait commandeur de la légion d’honneur en 2010.
De par son engagement politique, il a adhéré au Parti communiste en 1945 et lui est resté fidèle.
Ses nombreuses réalisations sont d’ailleurs là pour en témoigner (le siège de l’Humanité et du PCF). C’est à ce seigneur de l’architecture qu’un autre éminent architecte du Sénégal rend hommage. Brasilia, Paris, New York, il fut un architecte audacieux de par sa verve traduite dans son esquisse sensationnelle qui veut définir, en comparaison, une chose à une autre.
De ce point de vue, il n’avait pas son pareil. Lui et lui seul a su définir l’architecture dite moderne. Son oeuvre a fini par peser de toute sa brillance sur son corps vieillissant.
Oui Oscar, « le support, le point, la ligne », dirait Kandinsky, est le début du commencement et la fin du commencement. Rien que par ces éléments, tu as su nous faire rêver.
Niemeyer comme le meilleur durant 104 ans. Ton support se traduit par la poésie du plan de masse de Brasilia.
Ton point se traduit par la beauté de la coupole renversée du siège du parti communiste à Paris. Ta ligne se traduit par l’élégance du siège des Nations unies à New York.
Sache que tes disciples continueront à tenir ton flambeau pour que vivent l’harmonie et la perfection de tes œuvres. Repose en paix et pour l’éternité parmi nous cher maître, car tu demeures et reste l’ange gardien de l’architecte des temps modernes.

Que Dieu veille sur toi à jamais.
Grand MERCI, M. l’Architecte.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>